Qualité de vie au travail, quel bilan pour 2019 ?

Qualité de vie au travail, quel bilan pour 2019 ?
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Des salariés épanouis :

Alors que des réflexions sont actuellement menées par les pouvoirs publics sur l’organisation du système de prévention et de santé au travail, une étude réalisée par l’un de nos partenaires* avec l’IFOP auprès de 4 552 salariés du secteur privé, conduite par Internet du 17 mai au 20 juin 2019, précise que les salariés sont plus épanouis.

Les salariés sont plus épanouis au sein d’une entreprise investie sur les sujets de la santé et de la qualité de vie au travail.

56 % des salariés estiment que leur entreprise s’occupe de leur bien-être (un chiffre en hausse de 3 points par rapport à 2018). Cette hausse peut s’expliquer, entre autres, par le fait que 78 % des salariés déclarent avoir une vision claire de leur rôle au sein de l’entreprise.

Des attentes subsistent cependant vis-à-vis de l’entreprise notamment en termes :

– d’autonomie (seuls 25 % des salariés déclarent avoir la possibilité de prendre des décisions),
– de perspectives d’évolution (pour 42 % des salariés)
– de reconnaissance au travail (42 % des sondés estiment ne pas être reconnus par leur hiérarchie).

Les collaborateurs, acteurs de la qualité de vie au travail :

Globalement, les salariés font attention à leur hygiène de vie.

– Un salarié sur deux pratique une activité légère (vélo, marche) au moins une fois par semaine et 21 % d’entre eux pratiquent quotidiennement un sport, un chiffre en hausse de 3 points par rapport à 2018.
– La pratique du sport est également une solution privilégiée par 52 % des salariés pour gérer le stress.
Près d’un salarié sur 5 ayant été stressé au travail dernièrement envisage par ailleurs de pratiquer la méditation, le yoga ou la sophrologie.
– De plus, 69 % des salariés font attention à leur alimentation.

Des pistes d’amélioration pour 2020 :

46 % des salariés estiment que leur rythme de travail s’est accéléré au cours des 12 derniers mois.
Ce constat s’accompagne d’une hausse de la fatigue physique et d’une pression psychologique qui ne diminue pas.
Ainsi, 70 % des salariés déclarent que leur travail est nerveusement fatigant et 36 % avoir des difficultés à concilier leur travail avec leurs autres engagements.

La déconnexion et l’organisation du temps de travail sont des leviers intéressants pour enrayer ces chiffres :

Pour mieux concilier leurs temps de vie, les salariés plébiscitent :

– des horaires plus souples (47 %)
– une réduction du temps de travail (31 %)
– une meilleure adéquation des objectifs avec les ressources mises à leur disposition (26 %) et
– le télétravail (25 %).

Apporter une valeur ajoutée aux salariés est aussi une solution !

A vous de jouer pour faire bouger ces chiffres en 2020.

En savoir plus

 

*Etude de perception Malakoff Médéric Humanis réalisée par IFOP auprès de 4 552 salariés du secteur privé, conduite par Internet du 17 mai au 20 juin 2019

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.