Indépendant : quel est mon revenu en cas d’arrêt de travail ?

Indépendant : quel est mon revenu en cas d’arrêt de travail ?
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Créateur d’entreprise, artisan, commerçant, dirigeant de société ou profession libérale, le revenu que vous percevrez en cas d’arrêt de travail dépend des prestations qui vous seront versées par votre caisse de prévoyance obligatoire.

Il est donc essentiel de connaître vos droits en matière de protection sociale afin d’appréhender vos besoins complémentaires.

La protection sociale couvre différents risques comme :

– La complémentaire santé (Mutuelle)
– La prévoyance
– La Retraite

Attention à ne pas confondre la prévoyance, qui permet de conserver son salaire en cas d’arrêt de travail, avec la complémentaire santé qui couvre uniquement les frais de santé (consultations de médecins, médicaments, frais hospitaliers…etc).

Qu’est-ce que la prévoyance ?

La prévoyance couvre le risque dit « lourd » pour son impact direct sur la vie de l’assuré et de ses proches.
Ce sont les situations où l’assuré voit sa santé dégradée au point de devoir arrêter son activité professionnelle.

Il peut s’agir d’un accident, d’une maladie ou d’un décès.

L’arrêt de l’activité engendre alors un impact financier, directement lié au montant des prestations versées par la caisse de prévoyance obligatoire à laquelle est rattaché le professionnel.
Cela se traduit par une baisse significative des revenus.

Tous les indépendants sont affiliés au régime de la Sécurité Sociale des indépendants et sont rattachés à une caisse de prévoyance spécifique en fonction de leur statut et de leur profession.

Zoom sur les différentes caisses de prévoyance obligatoire

– L’artisan/commerçant est rattaché à la Sécurité Sociale des indépendants (SSI). L’interlocuteur unique pour la santé, la prévoyance et la retraite est la CPAM depuis le 1er janvier 2020.

– Les professions libérales sont rattachées à la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) pour leur retraite de base et à l’une des dix sections qui composent la caisse pour leur régime de retraite complémentaire, invalidité et décès.

La CNAVPL regroupe les dix caisses professionnelles suivantes :

La CIPAV : Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d’Assurance Vieillesse qui concerne 19 professions

La CAVEC : Caisse d’Allocation Vieillesse des Experts-Comptables et des Commissaires aux Comptes

La CAVAMAC : Caisse d’Allocation Vieillesse des Agents Généraux d’Assurances

La CARMF : Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France

La CARCDSF : Caisse Autonome de Retraite des Chirurgiens-Dentistes et des Sages-Femmes

La CAVP : Caisse d’Assurance Vieillesse des Pharmaciens

La CARPIMKO : Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Pédicures-Podologues, Orthophonistes et Orthoptistes

La CARPV : Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Vétérinaires

La CPRN : Caisse de Prévoyance et de Retraite des Notaires

La CAVOM : Caisse d’Assurance Vieillesse des Officiers Ministériels, Officiers Publics et des Compagnies Judiciaires

Les avocats ont une caisse à part qui gère l’ensemble de la retraite et de la prévoyance : la CNBF (Elle ne dépend pas de la CNAVPL).

Chaque caisse de prévoyance prévoit selon les situations une couverture de base mais elle est très souvent insuffisante.

Les artisans/commerçants                                    Les professions libérales

          Voir les exemples                                                                              Voir les exemples 

Inscrivez-vous à la newsletter et bénéficiez d’une étude gratuite

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.